Développement durable une agglo engagée

Travail décent et croissance durable

Pour réaliser une croissance économique durable, il faut que les sociétés créent les conditions garantissant aux gens des emplois de qualité qui stimulent l’économie sans avoir des effets nocifs sur l’environnement. Des opportunités d’emploi et des conditions de travail décentes sont également nécessaires pour l’ensemble de la population en âge de travailler.
Travail décent et croissance durable

Les réseaux informatiques d’Annemasse Agglo et de la ville interconnectés

Finalité : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

La mise en place de la Direction mutualisée des Systèmes d’information et des usages numériques (DSIUN) d’Annemasse Agglo et de la Ville d’Annemasse a entraîné en 2018 un vaste chantier technique d’interconnexion des réseaux. Une opération technique rendue possible par un nouveau schéma logique questionnant les cœurs de réseaux, les salles serveurs hébergeant les applicatifs et les données, les réseaux existants et toute la question de la sécurité. Autre chantier d’importance ; la création d’un centre d’assistance informatique mutualisé.

Pour bien comprendre
Les services infrastructures, relation aux utilisateurs, projets et applicatifs et systèmes d’information géographique exercent leurs missions et rendent possible le travail de tous les agents, à la Ville d’Annemasse comme à l’agglo.

1 120 demandes au centre d’assistance
en 6 mois d’exploitation

Vers le management des centralités commerciales d’Annemasse Agglo

Finalité : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

Depuis plusieurs années, Annemasse Agglo est engagée dans une démarche proactive de développement commercial durable, avec notamment depuis juin 2016, la création d’un service mutualisé de management des centralités commerciales pour mieux répondre aux problématiques commerciales communales ou intercommunales.

Ce service partagé en 2017 par l’agglomération et les communes d’Annemasse, Gaillard, Bonne et Vétraz-Monthoux a structuré et mis en œuvre son programme d’action en partenariat avec les unions commerciales, les chambres consulaires et la MED à l’image des programmes FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce) qui se sont eux poursuivis sur 2018.

Cette démarche s’inscrit dans une politique plus globale de développement territorial, conformément aux objectifs du SCoT (Schéma de Cohérence Territorial), dont le renforcement des centralités. Dans ce cadre, Annemasse Agglo a notamment :

  • poursuivi son soutien direct aux commerçants et artisans avec l’attribution de subventions pour la rénovation des vitrines commerciales, la mise en accessibilité ou la sécurisation des points de vente,
  • poursuivi la mise en œuvre du dispositif d’accompagnement économique des travaux du Tramway Annemasse Genève,
  • étudié les 43 premiers dossiers de demande d’indemnisation dans le cadre de la Commission d’Indemnisation à l’Amiable pour le projet de Tramway Annemasse Genève,
  • poursuivi la mise en œuvre de son Observatoire du Commerce en partenariat avec les chambres consulaires notamment dans le cadre des nombreux travaux impactant son cœur d’agglomération,
  • lancé une grande démarche structurante de marketing commercial Côté Annemasse pour son cœur d’agglomération en partenariat avec les unions commerciales et artisanales.

L’Agglo innove avec toujours plus de mutualisation

Finalité : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

Depuis plusieurs années, des moyens techniques et humains ont été mutualisés entre plusieurs communes ou à l’échelle d’Annemasse Agglo, et cela sans transfert de compétences (police intercommunale, voirie intercommunale, entretien des poteaux incendie).

Annemasse Agglo est également dotée d’un service commun d’Instruction des Autorisations d’Urbanisme depuis 2014. Ses agents, installés au siège de l’agglo, instruisent les dossiers de neuf communes. Cette démarche vise notamment à homogénéiser et rationaliser les pratiques, à gagner en efficacité, à créer des habitudes de travail en commun avec les communes et les services concernés de l’Agglomération (police, eau-assainissement…), ou encore à dématérialiser les envois de dossiers de demande.

Un schéma de mutualisation est suivi chaque année afin de mieux répondre aux attentes de la population dans un contexte économique de rationalisation de la dépense publique.

En 2018, les principales avancées en termes de mutualisation sont les services informatiques de la ville d’Annemasse et d’Annemasse Agglo et la gestion de la demande de logements sociaux – accueil des demandeurs et instruction des dossiers (Lire l’article La Maison de l’habitat pour fluidifier le parcours d’accès au logement).

3 716 usagers accueillis à la Maison de l'Habitat