La maison des solidarités réussit son pari de la mutualisation
Trois services en un : l’accueil de jour Escale, les abris grand froid et les Restos du Cœur sont réunis au sein de la Maison des Solidarités. A ce redéploiement des services s’ajoutent des espaces plus grands, plus fonctionnels et plus conviviaux, une cuisine professionnelle et la possibilité d’une consultation médicale. Un pas de géant a été fait en matière de solidarité pour les plus précaires.
Garantir une qualité de vie, une attractivité et une proximité

La maison des solidarités réussit son pari de la mutualisation

Trois services en un : l’accueil de jour Escale, les abris grand froid et les Restos du Cœur sont réunis au sein de la Maison des Solidarités. A ce redéploiement des services s’ajoutent des espaces plus grands, plus fonctionnels et plus conviviaux, une cuisine professionnelle et la possibilité d’une consultation médicale. Un pas de géant a été fait en matière de solidarité pour les plus précaires.
La maison des solidarités réussit son pari de la mutualisation

Il ne faut jamais rien lâcher. Sébastien Denjean, directeur de la cohésion sociale respire. 10 ans. Il aura fallu du temps pour mener à bien ce projet dont l’objectif est triple. Mise à l’abri des populations précaires, accompagnement social des personnes accueillies et, orientation quand cela s’avère possible vers une solution d’hébergement stabilisée ou de logement.

Certes, l’accueil s’est fait en mode dégradé. Un vrai paradoxe alors que la demande était forte, auquel s’est ajouté une autre problématique. Le public reçu était en effet moins à même d’appliquer les consignes sanitaires en raison, soit de pathologies, soit d’une posture de défiance vis-à-vis des messages officiels, soit enfin, par manque de moyens pour se procurer masques ou gel hydro alcoolique. Dans un contexte marqué par la fermeture de nombreux services, l’équipe a donc été fortement mise à contribution.

Reste que cette année 2021 a eu pour précieux mérite de formaliser, dans des conditions d’accueil particulières et restrictives, la nécessité d’offrir au public un équipement neuf, de qualité avec des espaces pensés et délimités, des sanitaires, des douches et des locaux pour les consultations médicales. Depuis 15 ans en effet, les conditions de fonctionnement des abris hivernaux sont difficiles, le dispositif ayant déménagé plus d’une dizaine de fois dans des locaux différents avec l’obligation de tout réaménager. Une perte de temps et d’argent. Un investissement à fonds perdus. Aujourd’hui, sont rassemblés dans un même lieu l’accueil de jour et la mise à l’abri en période hivernale (36 places pour les majeurs isolés et 36 pour les familles). Un troisième espace est dédié aux Restos du Cœur. 400m² disponibles pour accueillir leur épicerie solidaire ainsi que le reste de leurs activités, selon des modalités d’accueil qui leur sont propres.

La maison des solidarités réussit son pari de la mutualisation

Pour la première fois, une cuisine collective de type professionnel a été installée. Objectif : pouvoir distribuer des repas chauds toute l’année. Ce qui semble atteignable à terme, grâce à nos différents partenaires  explique Sébastien Denjean. Initiative à retenir en termes pédagogiques ; la section hôtelière du lycée Jean Monnet est venue préparer un repas pour les usagers de l’accueil de jour. Un succès pour les jeunes, sensibilisés parallèlement aux réalités du territoire. L’expérience sera d’ailleurs renouvelée.

La maison des solidarités réussit son pari de la mutualisation

Toujours dans l’esprit d’offrir au public davantage de dignité, le projet d’une buanderie a été réfléchi et des machines à laver de type professionnel ont été installées. Les personnes précaires auront ainsi la possibilité, soit de confier son linge à un personnel dédié.

Enfin, la configuration des locaux a permis de faire venir du personnel soignant pour des vaccinations ; une quarantaine au total. On a pu inciter les gens à prendre soin d’eux. Une opération qui n’aurait jamais pu être organisée dans les anciens locaux. Par ailleurs, la PASS (permanence d’accès aux soins de santé du CHAL) et des médecins de la croix rouge viennent en alternance chaque semaine assurer des consultations. La Maison des Solidarités travaille également pour faire intervenir un dentiste. Un grand pas en avant pour permettre aux publics les plus démunis, et souvent en rupture, de rencontrer des soignants.

A l’issue de cette année 2021, l’équipe souhaite poursuivre la coordination avec les différents dispositifs présents au sein de la Maison des Solidarités, mais aussi maintenir le suivi éducatif porté sur l’accompagnement social et la mise à l’abri. Il est également apparu nécessaire d’adopter un suivi adapté aux difficultés psychiques des usagers. Ces derniers connaissent en effet des fragilités multiples et parfois cumulées : santé, santé mentale, addiction, violences conjugales, conflits familiaux…

Services de
l'agglo impliqués

  • Achat public
  • Cohésion sociale
  • Déchets
  • Développement foncier et immobilier
  • Entretien des locaux
  • Finances
  • Patrimoine et architecture
  • Services techniques
  • Systèmes d’information et usages numériques

CHIFFRES CLÉS

2000 m²
22 bénévoles et 5 agents
d’Annemasse Agglo
110 personnes accueillies
par jour