Développement durable une agglo engagée

Consommation et production responsables

La consommation et la production durables encouragent à utiliser les ressources et l’énergie de manière efficace, à mettre en place des infrastructures durables et à assurer à tous l’accès aux services de base, des emplois verts et décents et une meilleure qualité de la vie.
Consommation et production responsables

Un plan d’action pour éduquer, préserver et mieux consommer

Finalité : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

Acte symbolique de l’engagement d’Annemasse Agglo en faveur de l’environnement, la mise en place du service commun Environnement et Développement Durable d’Annemasse Agglo mutualisé avec les communes d’Annemasse et de Ville-la-Grand, a permis de formaliser concrètement un Plan d’Actions Développement Durable pluriannuel en 2019 pour la commune de Ville-la-Grand.

Fort d’un diagnostic complet mené auprès de tous les services qui a permis de mettre en lumière les pratiques, c’est sous la forme de cinq enjeux que les actions ont été menées pour le grand public et en interne :

  • limitation des déchets sur le territoire,
  • réduction des émissions polluantes dues au transport,
  • maîtrise de la consommation des ressources,
  • préservation de la biodiversité et du cadre de vie,
  • éducation des acteurs de la ville au respect de l’environnement et aux enjeux du développement durable.

 

La réalisation et la mise en œuvre opérationnelle des actions a déjà commencé : établissement du tri collectif dans les bâtiments communaux, meilleure gestion des déchets issus des ateliers municipaux avec formalisation d’un marché public, audit des besoins ; telles étaient les actions en direction des agents de la collectivité mais il s’est agi également de toucher le grand public via des éco-évènements pour les manifestations communales et associatives.

L’achat public sera durable ou ne sera pas !

Finalité : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

L’achat responsable repose, on le sait, sur la prise en compte des préoccupations de développement durable. Parmi les axes majeurs de cette démarche, le premier, relatif à la protection et à la mise en valeur de l’environnement, tend à préserver, améliorer et valoriser les ressources naturelles sur le long terme, en réduisant le risque et les impacts environnementaux.

Le nouveau profil d’acheteur dont s’est doté Annemasse Agglo a permis en 2019 de favoriser l’effort de dématérialisation pour l’ensemble des échanges avec les soumissionnaires durant toute la procédure de passation des marchés. Le dispositif de dématérialisation intègre un outil de signature électronique et une fonction d’envoi de lettres recommandées électroniques.

Grâce à la dématérialisation, Annemasse agglo a constaté une production de papier nettement réduite. Les avantages sont nombreux. La dématérialisation des marchés publics permet en effet de consulter les offres de marchés publics, de répondre en ligne et de pouvoir dialoguer avec l’administration. Par ailleurs, le principe du Dites-le nous une fois simplifie les démarches des entreprises. Ainsi, l’acheteur public ne vous demandera pas les papiers qu’il peut obtenir par le biais d’un autre organisme officiel ou les papiers que vous lui avez déjà transmis et qui restent valides.

Par ailleurs, le service a optimisé ses circuits de livraison de fournitures de bureau en les limitant à une livraison par mois au lieu d’une par semaine. Annemasse Agglo a également imposé au prestataire de reprendre les emballages laissés entre chaque livraison.

51 procédures de mise en concurrence dématérialisées

Les enjeux de la construction durable en perspective

Finalité : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

Quel meilleur outil qu’un atelier doctoral pour réfléchir aux enjeux de rénovation, de réhabilitation et de conception de bâtiments à haute performance énergétique et environnementale ?

L’Atelier doctoral Construction durable et innovante proposé le 18 novembre 2019 et qui porte aussi sur les notions liées au confort, à la qualité de vie et à la santé est née de l’association du Campus des Métiers et des Qualifications transfrontalier Construction Durable et Innovante, de la Fondation de l’Université Savoie Mont-blanc et de la Cité de la Solidarité Internationale.

Comment la recherche peut-elle nourrir les réflexions d’industriels locaux, d’artisans et d’organismes de formation ? De quelle manière toucher des jeunes en formation qui envisagent un parcours dans cette filière ? Et enfin, comment contribuer à ouvrir de nouvelles perspectives de projets pour des collectivités impliquées dans des enjeux autour de l’habitat. Des doctorants à dimension internationale ont, via les résultats de leurs recherches, expliqué comment ces dernières peuvent conduire à des applications concrètes en matière de construction durable.

Construire en gérant l’eau et les déchets, c’est possible !

Finalité : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

Enjeu environnemental de taille, la gestion de l’eau a pour objectif ultime la préservation de la ressource naturelle, la limitation des pollutions potentielles et des risques d’inondation. Dans le cadre du projet de cession du foncier du site de l’ancien commissariat, l’opération de construction environnementale exigeait la mise en place d’une stratégie pour diminuer la consommation d’eau potable, la gestion des eaux pluviales et l’évacuation des eaux usées.

Plusieurs pistes d’actions apparaissent alors opportunes :

  • Limiter l’imperméabilisation de la parcelle en créant des surfaces perméables. Cela favorise l’infiltration de l’eau dans le sol et limite le volume d’eau pluviale ruisselée.
  • Gérer les eaux pluviales de manière alternative en favorisant autant que possible des solutions techniques d’infiltration/rétention et limiter le recours à l’eau potable.
  • Recourir au recyclage de l’eau pluviale récupérée pour couvrir certains besoins ne nécessitant pas d’eau potable. Cela permet de réduire les rejets d’eau pluviale tout en intégrant des équipements sanitaires hydro-économes.

Rendre le citoyen acteur de la gestion des déchets

Dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

Faciliter le geste tri de l’usager ne suffit pas pour parvenir à une gestion optimisée des déchets. Le rapport humain et l’accompagnement s’avèrent décisifs. Plus que jamais, les citoyens sont acteurs pour agir sur la qualité de leur environnement.

79 composteurs fournis aux usagers