Développement durable une agglo engagée

Consommation et production responsables

La consommation et la production durables encouragent à utiliser les ressources et l’énergie de manière efficace, à mettre en place des infrastructures durables et à assurer à tous l’accès aux services de base, des emplois verts et décents et une meilleure qualité de la vie.
Consommation et production responsables

La dématérialisation des archives ; un enjeu majeur

Finalité développement durable : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

Dématérialisation oblige, 2020 a coïncidé avec l’acquisition du Système d’Archivage électronique (SAE) mutualisé entre la ville d’Annemasse et Annemasse-Agglo. Un projet soutenu au titre d’un Appel à Projet Archivage numérique en Territoires et qui a pour but la conservation des archives sur le moyen et le long terme en garantissant leur confidentialité, intégrité, disponibilité et lisibilité dans le temps. La nécessité de garantir l’authenticité et la conservation de ces données aussi longtemps que nécessaire amène à intervenir tout au long de leur cycle de vie pour assurer leur archivage. L’archivage de données peut se montrer complexe, comme celles liées à la commande publique par exemple.

Notons que les données numériques sont très vulnérables. Aisément modifiables, elles peuvent être perdues, leurs supports et formats étant devenus obsolètes. Et surtout, la durée de vie de ces supports et formats est, dans certains cas, plus courte que celle de conservation des documents. Par ailleurs, l’archivage numérique suppose une stratégie transversale de pilotage et au centre de toute stratégie numérique, se trouve la question des données, de leur qualité et de leur conservation.

Partenaires :

Archives départementales de Haute-Savoie (contrôle scientifique et technique) ; Archives de France / DRAC  AURA/ Xelians-Maarch (éditeur, basé à Nanterre) et AMO Mintika (assistance à maîtrise d’ouvrage et formation continue, Paris) / éditeurs tiers (Libriciel…).

La dématérialisation des tickets restaurant fait du bien à la planète

Finalité développement durable : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

En adoptant la carte titre-restaurant, Annemasse Agglo s’inscrit dans une réelle logique de développement durable. Tous les ans, les titres papier consomment plus de 8000 tonnes de CO2 (transformation, impression, distribution). Avec l’ensemble des titres imprimés mis bout à bout, il est possible de faire plus de deux fois le tour de la Terre, chaque année.

Après des décennies d’utilisation des titres restaurants papier, Annemasse Agglo a fait le choix d’opter uniquement pour la dématérialisation des titres restaurants. D’où une économie de papier… certaine ! 62 000 titres papier ont été émis en 2019 ; hors encarts publicitaires des carnets.

C’est donc une action Responsabilité Sociétale des Entreprises concrète.

La dématérialisation permet des réductions importantes de coûts de structure pour les émetteurs de titres-restaurant (suppression des coûts d’impression et d’expédition des carnets). Autre avantage ; la somme exacte est directement prélevée sur le compte lié au titre restaurant dématérialisé. Il est possible d’effectuer des commandes en lignes directement auprès des restaurants du réseau acceptant les titres et tickets restaurant dématérialisés, ou auprès des centrales de commandes populaires.

Faire rimer restauration collective avec produits locaux grâce aux circuits courts

Finalité développement durable : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

Développer l’approvisionnement de la restauration collective en produits locaux et de qualité est une démarche forte d’Annemasse Agglo en termes de développement durable. En 2020, l’analyse des potentiels de production a été poursuivie auprès des agriculteurs de l’agglomération. Un audit mené en parallèle à une photographie de l’ensemble des restaurants collectifs publics du territoire tandis qu’en interne, Annemasse Agglo travaillait à une meilleure prise en compte des circuits courts dans les évènements internes et externes.

Parce que l’état des lieux a révélé la complexité des organisations, on a changé de stratégie. En 2020, on a opté pour un accompagnement direct des restaurants en régie (analyse des besoins, liste de producteurs potentiels et quantité de produits agricoles disponibles), et un suivi pour la rédaction des futurs marchés publics pour les autres. Une rencontre collective avec ces établissements a également été décidée et deux ateliers ont été proposés.

Saluons la création en 2020 d’une carte à destination des consommateurs sur les lieux de vente des produits locaux (ventes à la ferme, épiceries…), et mise en relation producteurs – distributeurs pour ceux qui le souhaitent (partenaires : MED et Office de tourisme)

Le tourisme sera durable ou ne sera pas

Finalité développement durable : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

Si la crise sanitaire a sérieusement malmené le secteur touristique, elle lui a aussi offert la possibilité d’un changement de cap bienvenu. Car le secteur ne pourra faire ni l’économie d’une politique éco-responsable ni celle d’une prise de conscience du changement des usages. Ainsi, l’Office de Tourisme des Monts de Genève s’engage à sensibiliser les acteurs touristiques à la notion de Tourisme durable. Un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil. Il donnera l’exemple en incluant le développement durable ainsi que les mobilités douces et collectives dans ses programmes mais également en impulsant une politique éco-responsable dans le fonctionnement général de ses services, en raisonnant ses actions et ses dépenses, notamment au sein de la Maison de la Mobilité et du Tourisme.

L’OT accompagnera par ailleurs les partenaires souhaitant obtenir des labels éco-responsables et valorisera les actions de ses partenaires.

Petit lexique

Tourisme responsable : minimiser au maximum son impact sur l’environnement et sur le mode de vie local

Tourisme durable : respectueux de l’environnement et soucieux du bien-être des populations hôtes.

Planifier la collecte des déchets tout en s’adaptant aux nouveaux usages

Finalité développement durable : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

Lancée en septembre 2019, l’étude stratégie visait à doter l’Agglo d’un schéma directeur déchets à l’horizon 2020-2030.  Adaptation aux nouvelles pratiques et modernité ont présidé à la réflexion menée en concertation avec les communes et les techniciens, via un comité de pilotage, pour élaborer les orientations en termes de prévention, collecte et traitement des déchets des prochaines années. Parmi les enjeux identifiés par Annemasse Agglomération, lors du démarrage de l’étude ; la possibilité de maintenir et d’augmenter la réduction à la source des déchets mais aussi l’importance d’étudier les possibilités de limitation des déchets résiduels.

Anticiper les évolutions de la réglementation, maintenir un équilibre financier du service en maîtrisant les coûts, et rendre un service adapté aux besoins du territoire ont également été identifiés comme des priorités. Pour répondre à ces enjeux, des objectifs qualitatifs ont été déterminés. A commencer par la mise en place d’une programmation stratégique des actions de prévention des déchets.

Il s’agit de déployer une stratégie de séparation en amont de la collecte d’ici 2023. Une action qui ne doit pas peser financièrement sur l’usager ; il est donc essentiel de limiter les coûts. Pour atteindre l’équilibre une vingtaine de leviers ont été étudiés. Par ailleurs, cinq scenarii ont été proposés avant de parvenir à un consensus. En effet, il fallait également répondre aux enjeux de pluralité du territoire entre zone rurale, périphérique ou l’hypercentre.

Autre enjeu de ce schéma directeur ; harmoniser les modalités de collecte sélective sur le territoire et étendre les consignes de tri d’ici 2023. L’Agglo passera en effet de deux à une seule consigne ; la jaune. Une harmonisation menée en parallèle à l’adaptation aux évolutions des modes de vie actuels. En effet, des services au plus proche des nouveaux modes de vie sont proposés aux usagers. Annemasse Agglo travaillera par ailleurs à développer un service à l’habitant adapté à la mise en œuvre potentielle d’une tarification incitative.

10518 rendez-vous
entre fin avril et fin mai