Développement durable une agglo engagée

Eau propre et assainissement

Une eau propre et accessible pour tous est un élément essentiel du monde dans lequel nous voulons vivre. Il y a assez d’eau sur la planète pour réaliser ce rêve. Mais du fait d’économies déficientes ou de mauvaises infrastructures, chaque année des millions de personnes, des enfants pour la plupart, meurent de maladies liées à l’insuffisance de leur approvisionnement en eau et à un manque d’installations sanitaires et d’hygiène.
Eau propre et assainissement

Acquérir des parcelles pour protéger l’eau potable

Finalité : préservation de la biodiversité, protection des milieux et des ressources

Annemasse Agglo a acquis des parcelles situées dans les périmètres immédiats et rapprochés de captage d’eau potable, afin de répondre à la demande de l’Etat et à l’obligation légale de protéger ses eaux de sources. Cette appropriation permet de contrôler les usages sur les parcelles et protéger l’eau d’éventuelles pollutions qui se répercuteraient sur les captages d’eau potable.

En 2018, cette mise en conformité s’est concentrée sur le Plan de gestion du Salève, pour agrandir les périmètres de protection des eaux. Annemasse Agglo a réalisé des études d’approfondissement des connaissances sur le fonctionnement de l’alimentation de la source des Eaux Belles à Etrembières. Les résultats ont montré que le bassin d’alimentation de la source correspond à tout le plateau du Salève de la source jusqu’à la Croisette. Il est donc 5 fois plus grand que le périmètre de protection actuel (209 hectares contre 1034). Annemasse Agglo a donc demandé la révision du périmètre de protection.

14 parcelles rachetées

Une gestion durable et partagée de la ressource en eau

Finalité : préservation de la biodiversité, protection des milieux et des ressources

Afin de réduire les consommations en eau, Annemasse Agglo se sert de ressources en eau alternatives à l’eau potable pour assurer des interventions d’entretien (hydrocurage, arrosage des espaces verts, etc.). La Maison de l’Eau est d’ailleurs équipée d’une cuve de récupération d’eau de pluie et la station d’épuration Ocybèle d’une borne de puisage mettant à disposition de l’eau épurée sortie de la station d’épuration. Enfin, pour chaque permis de construire instruit par Annemasse Agglo et cela au titre de sa compétence eaux pluviales, les pétitionnaires sont enjoints à infiltrer les eaux de pluie lorsque c’est possible.

Annemasse Agglo a également engagé un travail important de lutte contre les pertes sur ces réseaux d’alimentation en eau potable depuis de nombreuses années. Ce travail a permis de réduire en 10 ans les pertes en eau de près de 1 000 000 m3 par an. Le rendement des réseaux fin 2017 était de 82 %, supérieur à la moyenne nationale et départementale.

En novembre 2018, Annemasse Agglo a participé à l’organisation d’une journée autour de la gouvernance transfrontalière de la nappe d’eau souterraine du Genevois (1978-2018). L’objectif de cette journée était de partager les enjeux de la gouvernance de cette ressource partagée, présenter les projets et construire la vision et les perspectives de la gestion transfrontalière de l’eau.

Optimiser le traitement des eaux usées et diminuer les rejets d’assainissement

Finalité : préservation de la biodiversité, protection des milieux et des ressources

La filière boues de l’usine Ocybèle est dotée d’un étage de traitement par digestion permettant de diminuer de près de moitié le volume des boues évacuées du site. Ces boues produites sont ensuite évacuées vers la Compostière de Savoie pour y être valorisées en compost normé.

Afin de toujours mieux préserver l’environnement, Annemasse Agglo va aujourd’hui plus loin dans le traitement des eaux usées en construisant une unité permettant le traitement de l’azote avant rejet dans le milieu naturel. Des travaux d’amélioration de la station d’épuration suivront pour garantir dans le temps le parfait traitement des 6 600 000 m3 d’eau transitant chaque année dans l’usine de dépollution.

Annemasse Agglo souhaite aller plus loin dans le traitement des eaux usées en intégrant le traitement des micropolluants, notamment les résidus médicamenteux. Dans le cadre d’une coopération transfrontalière, un travail est engagé pour finaliser l’élaboration d’un tel projet.

Par ailleurs, Annemasse Agglo poursuit chaque année son programme de renouvellement du réseau d’assainissement permettant de réduire drastiquement les rejets au milieu par temps de pluie : par réhabilitation intérieure des réseaux ou par mise en séparatif des eaux pluviales par rapport aux eaux usées.