Il est temps de repenser la façon dont nous cultivons, partageons et consommons notre alimentation. Quand elles sont pratiquées correctement, l’agriculture, la sylviculture et la pêche peuvent produire des aliments pour tous et générer des revenus décents, tout en soutenant un développement centré sur les habitants des régions rurales et la protection de l’environnement.
Faim Zéro

Soutenir l’agriculture du territoire et son économie

Finalité : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

En 2019, les élus d’Annemasse agglo ont été sensibilisés aux enjeux fonciers agricoles à l’aide d’un guide pratique et de deux séminaires de travail où ils ont pu rencontrer des élus et représentants d’autres territoires ayant mis en place des actions foncières (protections foncières durables, stratégies d’achats de fonciers agricole pour pérenniser l’agriculture, etc…).

Par ailleurs, en 2019, les agriculteurs proches de la retraite ont également tous été rencontrés afin de préparer avec eux la transmission de leurs fermes. Cette même année, un événement  Je deviens agriculteur sur le territoire d’Annemasse Agglo a permis de connaître les porteurs de projets à l’installation et leurs besoins, certains d’entre eux ont été ou sont accompagnés individuellement dans leurs démarches (étude de faisabilité,) afin de les aider à concrétiser leur projet.

Une actualité à relier à l’événement du jeudi 14 mars 2019, Pro2local, qui a réuni les professionnels de l’alimentaire d’aujourd’hui et de demain. Rendez-vous des pros, où les producteurs, transformateurs, restaurateurs, food-trucs, etc. découvrent leurs offres et leurs besoins et rendez-vous métiers, ouverts à tous, pour découvrir les métiers de la bouche, pour se renseigner sur les formations, pour trouver un stage ou un emploi, etc.

Imaginer la filière alimentaire d’aujourd’hui et de demain

Finalité : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

La première édition du forum Pro2local s’est tenue le 14 mars 2019 à Rochexpo – Foire Internationale. Producteurs, professionnels ou encore étudiants ont échangé l’espace d’une journée pour imaginer la filière alimentaire, encore trop méconnue, présente et à venir.

Une première partie était tout d’abord consacrée au développement des circuits courts alimentaires sur le territoire (producteurs et transformateurs d’une part et acheteurs (cantines, restau) d’autre part. La seconde à la promotion des métiers de l’alimentaire via les écoles et les entreprises ; machines à fabriquer des yaourts, cuire du pain, découper de la viande, du poisson, etc. ont été présentées et testées.

Sans oublier la thématique de la redynamisation de la filière agricole dont beaucoup de jeunes se détournent notamment parce qu’ils n’en connaissent pas la diversité. Beaucoup de savoir-faire réunis donc avec des échanges commerciaux autour des produits locaux en circuit court, de l’emploi, de la formation, de la création d’entreprise. Des territoires aux professionnels en passant par les écoles et les acteurs du développement économique, cette journée a fait rimer métiers de l’alimentaire avec passion, diversité et créativité.

643 visiteurs

Un rapport nouveau à l’alimentation grâce à l’agriculture urbaine

Finalité : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

En lien avec les trois piliers du Contrat de Ville du territoire de l’agglomération annemassienne, l’opération d’agriculture urbaine, initiée au Quartier du Perrier, a pour objectif de développer l’accès à une alimentation en circuit court. En 2019, les études de faisabilité ont débuté pour cette opération qui vise également à renforcer le caractère végétal du quartier mais aussi à participer à son changement d’image.

Cette opération clé du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain d’Annemasse Agglo a été initiée par le Conseil Citoyen du quartier et s’intègrera dans certains espaces verts libres. Elle vise à renforcer les actions en matière de cohésion sociale via des activités pédagogiques liées au jardinage. Une structure économique pérenne et innovante renforcera l’attractivité économique du quartier grâce à un circuit de distribution sur le quartier ou à proximité immédiate. La distribution en circuit court permettra de sensibiliser les habitants du quartier aux questions alimentaires au plus proche de leur espace vécu du quotidien.

Un lieu totem sera ouvert à tous et proposera des ateliers pédagogiques et de médiations afin de sensibiliser les habitants à l’impact de l’alimentation sur la santé. La question du cycle de production de l’alimentation, de la pousse à la consommation sera un des points clés des ateliers pédagogiques afin de développer de nouvelles pratiques alimentaires dans un quartier fortement marqué par des problématiques de santé liées en partie aux modes et sources d’alimentation. Ce projet s’intégrant pleinement dans la question de l’impact de l’alimentation sur la santé soulevée dans le cadre du Contrat de ville, une enquête qualitative pourra également être réalisée, avant le lancement opérationnel du projet auprès des habitants du Quartier Prioritaire de la Politique de la Ville et après la mise en exploitation, afin de mesurer l’impact des actions de sensibilisation sur l’alimentation des habitants.

60 m² de culture sous serre

Le Perrier, quartier jardin

Finalité : cohésion sociale et solidarité entre les territoires et les générations

Sur la thématique Nature en ville et paysage productif, place a été donnée à l’innovation via le projet d’agriculture urbaine du Perrier visant à installer une micro-ferme maraîchère biologique pérenne. L’objectif est de renforcer le caractère végétal du quartier et de participer à son changement d’image via des serres urbaines, du maraîchage, de l’éco-pâturage, du compost, des poulaillers… La végétation en pleine terre a été privilégiée et intercalée au bâti. La gestion des eaux pluviales a été intégrée de façon paysagère et on a procédé à la récupération des eaux pluviales (voir des eaux grises) pour l’arrosage des végétaux.

L’opération d’agriculture urbaine contribuera par ailleurs à développer l’accès à une alimentation en circuit court, à renforcer les actions en matière de cohésion sociale via une activité de jardinage collaborative au sein de la structure d’agriculture urbaine et renforcera l’attractivité économique du quartier avec la création d’une structure économique pérenne et innovante ayant un circuit de distribution sur le quartier ou à proximité immédiate.