Développement durable une agglo engagée

Lutte contre les changements climatiques

Les changements climatiques affectent désormais tous les pays sur tous les continents. Cela perturbe les économies nationales et affecte des vies, coûte cher aux personnes, aux communautés et aux pays aujourd’hui et même plus demain.
Lutte contre les changements climatiques

Le pouls de la Voie Verte bat plus fort

Finalité développement durable : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

Sitôt inaugurée, la voie verte du Grand Genève a très vite connu l’afflux des usagers adeptes de grand air. Curieuse de connaître ces usagers, Annemasse Agglo a voulu savoir ce qui faisait battre leur cœur. C’est sur différents points clés du tracé tels que la Douane de Moillesulaz ou l’école de Vétraz-Monthoux, en plus des trois compteurs permanents, qu’a eu lieu une grande campagne de comptage le 15 septembre 2020. Des dispositifs ajustés afin de pouvoir comptabiliser un mode de transport en vogue : la trottinette !

Du coup, si les cyclistes se font moins nombreux, la fréquentation des deux roues a grimpé de 11%. Ainsi, les confinements et la fermeture de la VoieVerte aux frontières avec la Suisse n’ont pas eu raison de l’usage du tracé par les cyclistes. Qui par endroits, ont été plus nombreux ; 30% de hausse de fréquentation à Vétraz-Monthoux. Mieux encore : 20% des usagers interrogés sont des nouveaux usagers enclins à emprunter leur vélo en raison du contexte sanitaire. Le nombre de passages à la frontière a fortement augmenté en comparaison avec 2019 et les deux points du comptage de la voie verte (PN1 et PN3) enregistrent également une augmentation (+21% au compteur automatique, +8% au PN1 rue du Jura).

8e voie verte la plus empruntée de France

Se déplacer en mode douceur sur la Voie Verte du Grand Genève

Finalité développement durable : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

Certes l’utilisation de la voie verte est motivée par le pragmatisme ; le gain de tempspar rapport à d’autres modes de déplacement pour les trajets domicile-travail est la principale motivation des usagers. Par ailleurs, 17% d’entre eux avouent emprunter la voie verte pour cause de contraintes de stationnement sur Genève. Mais, si la VoieVerte vient apporter une alternative pratique et réelle à l’usage de la voiture, 45% des citoyens sont poussés par leurs convictions écologiques.

Ainsi les bénévoles de l’association En Ville à vélo ont prêté main forte à Annemasse Agglo pour les comptages destinés à connaître la fréquentation de la piste et des passages aux douanes ainsi que l’évolution du nombre de cyclistes entre 2019 et 2020. Globalement, avec la comptabilisation des trottinettes cette année,le nombre de passages cycliste aux mêmes points de comptages de 2019 a augmenté de 11%.

12 km
sur le territoire d’Annemasse-Agglo

Le déploiement du télétravail à distance a bien eu lieu

Finalité développement durable : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

Profitant d’une première expérimentation du télétravail menée fin 2019, les équipes de la Direction mutualisée des systèmes d’information et des usages numériques (DSIUN) ont su faire face à l’arrivée soudaine et massive du télétravail et des outils liés (matériels mobiles, accès distants au réseau, kit visio, etc.). Techniquement, des questions s’étaient déjà posées avant la crise, notamment par rapport aux possibilités d’accès aux postes informatiques depuis le domicile des agents avec leur équipement personnel. Ainsi, l’accès au réseau informatique depuis l’extérieur pour 400 agents des deux collectivités, et de manière simultanée n’a pas posé de problèmes majeurs et ce dans un contexte de déploiement soudain et rapide.

La quasi-totalité de l’équipe a pu se mettre en télétravail, et parmi eux, trois membres de l’équipe ont assuré le support informatique depuis chez eux de manière très intensive pour accompagner les agents dans ce nouveau dispositif de travail. Les techniciens du Service infrastructures ont de leur côté assuré une présence physique pour gérer le bon fonctionnement du SI dans les locaux de la Ville et de l’Agglo. La situation s’est révélée plus complexe lors du second confinement car l’équipe a dû faire face à nombre de situations hybrides (entre « présentiel » et « distanciel ») et la nécessité de s’adapter à des cas particuliers. En définitive, le passage au télétravail a mobilisé les troupes et s’est révélé plutôt positif de l’avis des équipes dédiées à sa mise en place. Un travail important de pédagogie a été fourni mais il a surtout fallu faire preuve de réactivité.

En 2020, les nouveaux mandats entraînant des changements d’équipes du conseil municipal et du conseil communautaire ont constitué un joli défi à relever en termes d’équipement d’accompagnement numérique des élus. 56 conseillers communautaires et 39 conseillers municipaux ont été équipés en tablettes. Les instances (conseil communautaire et municipal) ont été dématérialisées avec de nouvelles applications : WebDelib et IDlibere.

Plus de 150 PC portables
dans le parc informatique

Une vraie solution de mobilité… pour tous

Finalité développement durable : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

Sur des distances courtes et moyennes (3 à 5 km notamment) la ViaRhôna offrira une solution de mobilité pour les déplacements domicile-travail, domicile-école et pour se déplacer entre les pôles de l’agglomération ou à Genève. L’itinéraire réduira les effets de coupures Arve/voie ferrée/voiries. Il permettra un usage utilitaire et de loisirs de la pratique du vélo mais sera également accessible aux piétons sur une majorité de sections en site propre. Sur des plus longues distances, elle offrira la possibilité de relier les territoires voisins par des itinéraires sécurisés et sera un facteur de valorisation touristique.

Il s’agit également de permettre une cohabitation entre les modes doux de déplacement ; vélos, vélos électriques, trottinettes, etc. La nécessité de différentier les modes doux à vitesse réduiteet ceux à une vitesse rapide étant apparue ces dernières années. Pour cela, les voies du Foron étant principalement empruntées par les piétons et cavaliers, il a été envisagé un autre tracé pour les cyclistes.

Le revêtement en enrobé choisi répond aux recommandations du cahier des charges ViaRhôna. Il est également plébiscité par la plupart des associations de cyclistes.

Sur certains secteurs, suite à des demandes des Communes, pour des raisons environnementales et d’intégration paysagère, le revêtement pourra être en stabilisé ou en béton, une attention particulière sera portée afin de garantir le confort d’utilisation de la plupart des usagers.

ViaRhôna a trouvé sa voie

Finalité développement durable : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

Passerelle entre les Alpes suisses et la Méditerranée, l’itinéraire ViaRhôna traversera notre agglomération sur 20 km. Son tracé définitif est en effet désormais acté. Au-delà de sa vocation d’itinéraire sportif ou de loisirs, cette voie pas comme les autres est un véritable outil de valorisation du territoire. Explications.

Lire le dossier complet