Développement durable une agglo engagée

Lutte contre les changements climatiques

Les changements climatiques affectent désormais tous les pays sur tous les continents. Cela perturbe les économies nationales et affecte des vies, coûte cher aux personnes, aux communautés et aux pays aujourd’hui et même plus demain.
Lutte contre les changements climatiques

Le plus grand RER transfrontalier d’Europe sur les rails

Finalité : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

Considéré comme le chantier du siècle pour le Grand Genève, le projet CEVA/Léman express est entré en service après trois ans de travaux en France et huit ans depuis leur lancement de l’autre côté de la frontière. Un travail de titan qui s’est concrétisé par une double inauguration publique et politique. Colonne vertébrale de ce réseau, le tronçon CEVA (Genève –Annemasse), trait d’union entre la Haute-Savoie, l’Ain et les cantons de Vaud et Genève, présente des infrastructures uniques sur ce territoire, certains trains offrant plus de 500 places, les cadences les plus rapides portant sur un rythme de 10 minutes. Si bien que l’on assiste ici à un véritable changement de paradigme en matière de transport.

L’inauguration officielle était un avant-goût à la grande fête populaire Léman Express en fête des 14 et 15 décembre 2019 dans les gares et stations de la région. De nombreuses manifestations et festivités ont été organisées le long du tracé du tram et sur le parvis de la gare d’Annemasse, notamment, pour découvrir en avant-première les infrastructures, repenser sa mobilité au travers d’activités ludiques et de conseils personnalisés, et surtout célébrer cette nouvelle façon de se déplacer.

240 Léman Express circulent chaque jour
de part et d’autre de la frontière

Le stationnement au cœur de l’agglomération

Finalité : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

L’enjeu du stationnement et de l’accessibilité au centre-ville est incontournable et s’inscrit dans une volonté de développer l’accessibilité et la mobilité tout en :

  • encourageant les connexions ;
  • favorisant un développement économique et commercial ;
  • garantissant l’accès aux équipements, services publics, à l’offre culturelle et de loisirs.

En 2019, deux P+R de 250 places ont été chacun mis en service à Altea et au Lycée Jean Monnet, aux extrémités de la ligne Tango (9 min en heure de pointe). Leur libre accès est assuré jusqu’à l’automne 2020. La solution envisagée par la suite est, soit la gratuité avec un titre de transport en commun, soit l’option ticket payant.

Mi-décembre 2019, les futurs parkings et nouveaux services étaient accessibles dont le nouveau parking Etoile gare dont l’entrée et la sortie se font rue des frères Tassiles. Il compte 5 étages, peut contenir 515 places voitures, 16 places motos, 10 places véhicules électriques, et comprend un service de conciergerie et de réservation.

L’offre tarifaire proposée est adaptée tous les usages ; zone orange, bleue ou verte, parc clos ou en ouvrage… On peut s’abonner en voierie ou en parking, se garer en surface ou dans des parkings souterrains.

541 places de parking
à la gare d'Annemasse

Mobilité : des progrès conséquents mais beaucoup reste à faire

Finalité : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

En 10 ans, on a vu les comportements changer en termes de mobilité :

  • augmentation de la fréquentation des transports en commun,
  • augmentation de l’usage des vélos en lien avec la création de la Voie Verte du Grand Genève,
  • tendance à la baisse concernant l’utilisation de la voiture dans le centre urbain,
  • baisse des équipements des ménages en matière automobile,
  • diminution du trafic dans l’hyper centre lié aux nouvelles solutions de mobilité et au nouveau plan de circulation.

Une tendance positive mais loin d’être suffisante. La mise en service du tram, du Léman express et des autres projets cyclables et de transport devrait amplifier fortement cette tendance.

Mais, selon une étude du grand Genève, pour un bilan carbone neutre en 2050 d’autres évolutions seront nécessaires. La meilleure solution reste encore le recours au train, à la marche ou au vélo, voire au vélo électrique ou encore de réduire le nombre et la longueur des déplacements en automobile.

Les solutions passent aussi par la généralisation du télétravail et le développement de pratiques sportives, culturelles ou ludiques à proximité de chez soi. On voit que le comportement humain est majeur. Mais il ne se décrète pas, il faut créer le besoin comme avec la Voie verte qui a vu son taux de fréquentation exploser car l’aménagement était rapide, efficace, direct, et simple.

Réseau multimodal et offre de services pensés pour l’usager

Finalité : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

Pour poursuivre sa révolution de la modalité, Annemasse Agglo s’attache à proposer des moyens de se déplacer adaptés aux besoins des usagers.

Situés respectivement dans la zone industrielle Altéa pour l’un et à côté du lycée Jean Monnet pour l’autre, 2 P+R sont desservis par le Bus Tango pour accéder au centre-ville et prendre le tram ou le Léman Express. La cadence a changé ; une fréquence de 9 minutes en heures de pointe est proposée depuis le 15 décembre 2019. Le réseau de bus s’articule autour de 2 lignes principales (L3 et L5), dont les itinéraires ont été modifiés depuis le 15 décembre 2019 afin qu’ils se connectent mieux aux autres services de mobilité, ainsi que par 4 lignes secondaires (L4, L6, L7, L8). Le réseau de transport a été repensé en adéquation avec l’ouverture du tram et du Léman express.

2 P+R aux entrées de l'agglomération

Et si on challengeait notre mobilité : ouvrons le champ des possibles !

Finalité : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

Tous ceux qui étaient au rendez-vous vous le diront ; l’émotion était palpable lors de l’inauguration du tramway et du lancement du Léman Express. Était-ce le couper de ruban, le fleurissement des deux rames inaugurales de la ligne 17, ou simplement le fait que cet événement était très attendu de la population ? Toujours est-il que ce week-end restera dans les mémoires. D’autant que c’est par une première journée gratuite que tous les habitants ont pu s’approprier leur nouveau moyen de transport qui n’a d’ailleurs, pas désempli de la journée.

Si plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dès 4h30 pour pouvoir embarquer à bord du Léman Express et être accueillies triomphalement à Genève, le tramway a connu le même engouement. Réinventé pour redessiner la ville et améliorer les déplacements de proximité, ce Tramway nommé désir vise à favoriser une ville plus verte, moins polluée avec 1000 tonnes d’émission de Co2 en moins par an. En le plébiscitant, les citoyens approuvent du même coup la démarche de l’agglo pour un environnement plus sain. Une action renforcée par la volonté de populariser les solutions de mobilité douces ; Scool bus, kart à pédales, vélos rigolos… les animations se sont déroulées tout le long du tracé du tram, ainsi qu’au Parc Montessuit et sur le parvis de la Gare d’Annemasse pour les présenter aux concitoyens.

Tester le nouveau tramway, c’est l’adopter

Finalité : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

Passer par le jeu pour accompagner le changement, c’est l’option qu’a choisie Annemasse Agglo les 14 et 15 décembre 2019, via un week-end de festivités célébrant la mise en service du tram et du Léman Express. Baptisé A VOUS DE JOUER, l’évènement annonçait la couleur. Aux citoyens de s’emparer des infrastructures pensées et conçues pour eux. L’occasion de sensibiliser chacun sur une autre façon de se déplacer était trop belle.

Gageons que tester en avant-première cette nouvelle ligne de tram, s’émerveiller des animations de la troupe Bonjour L’Hiver ou du mur d’image présents à bord des rames a su marquer les esprits.

Et parce qu’Annemasse Agglo est fortement engagée dans une démarche de développement durable, ce sont une centaine de fleurs naturelles luminescentes nourries via un sérum biodégradable qui ont illuminé le parvis de la gare, dévoilé en partie pour l’occasion.

Des chantiers oui, mais à faible nuisance et économes en énergie !

Finalité : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

Dans le cadre du projet de cession du foncier du site de l’ancien commissariat, Annemasse Agglo a intégré de nombreuses contraintes environnementales. Dont la garantie de conduire un chantier à faible nuisance auprès des ouvriers et des riverains sur la base d’une charte de Chantiers à faibles nuisances. En bref, un chantier propre limitant les bruits, les pollutions visuelles, celles de l’air, des sols, et la circulation de véhicules et encombrements.

Autre enjeu pour satisfaire aux exigences énergétiques ; la valorisation des apports solaires passifs (dont la récupération sera déterminée par l’orientation du bâtiment avec des logements bi-orientés ou traversants) et la récupération de la chaleur fatale des logements sur air extrait et eaux grises.

Enfin, l’éclairage naturel sera recherché dans tous les espaces et l’éclairage artificiel optimisé. L’ensemble de ces mesures permettra de respecter à minima le niveau RT2012-20% défini dans le programme.

Des modes de transport doux pour mieux respirer

Finalité : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

Si l’année 2019 marque un tournant dans le développement de la mobilité sur le territoire avec l’arrivée tant attendue du Tramway et du Léman Express, c’est aussi une étape essentielle en termes de recours aux modes de transport durables pour améliorer la qualité de l’air. A fortiori dans une agglomération où les flux de déplacements sont de plus en plus denses et nombreux.

Le développement des transports en commun comme le Tram ou le Léman express a pour objectif de diminuer de manière importante les émissions de CO² et particules fines sur le territoire. Les modes doux (marche, vélo, trottinette…) apparaissent également comme une alternative particulièrement intéressante, notamment pour les trajets courts.

Tandis que les trajets de proximité peuvent être effectués via les bus, les mobilités douces et avec le Tram, les usagers venant de secteurs éloignés pourront emprunter le Léman Express. Des parkings relais P+R ont été aménagés en entrées d’agglomération (lycée Jean Monnet et zone d’activité Altéa) pour permettre aux conducteurs d’y déposer leur véhicule, afin de rejoindre le centre via des bus. Le BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) dessert en outre les quartiers denses de l’agglomération et permet à ses habitants de rejoindre rapidement les centres d’Annemasse ou de Genève.

Par ailleurs, favoriser la pratique du vélo au quotidien s’inscrit dans la même volonté de participer aux enjeux du développement durable. Début 2019, près de 44 km du schéma des aménagements cyclables élaboré en coordination avec les 12 communes du territoire étaient déjà réalisés.

240 Léman Express circulent chaque jour
de part et d’autre de la frontière