Développement durable une agglo engagée

Lutte contre les changements climatiques

Les changements climatiques affectent désormais tous les pays sur tous les continents. Cela perturbe les économies nationales et affecte des vies, coûte cher aux personnes, aux communautés et aux pays aujourd’hui et même plus demain.
Lutte contre les changements climatiques

Annemasse Agglo, rationaliser les déplacements des agents

Finalité : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

Annemasse Agglo dispose de 2 salles permettant l’organisation de réunions en web-conférence pour éviter le déplacement des participants. Dans la même logique, le service informatique privilégie l’assistance et le dépannage des utilisateurs à distance pour limiter les déplacements au sein de l’agglomération.

Enfin, en 2016, un service d’autopartage, privé et professionnel, a été mis en place par Annemasse Agglo. L’une des stations d’autopartage est installée devant l’Hôtel d’Agglomération et équipée de 2 voitures, dont une électrique. Les agents d’Annemasse Agglo veillent à utiliser en priorité ce service d’autopartage pour leurs déplacements professionnels si les véhicules sont disponibles. La voiture du président a été mise à disposition du service d’autopartage pour assurer son utilisation. Le changement d’habitude s’est bien effectué et les utilisateurs sont satisfaits par ce nouveau fonctionnement. Chaque année les inscriptions au service d’autopartage sont relancées auprès des salariés, et de nouvelles cartes sont faites.

Annemasse Agglo participe aux frais des agents utilisant les transports en commun pour aller de leur domicile au travail.

Par ailleurs, il est souhaité de développer des formations sur site pour limiter les déplacements des agents. En cas de formation externe, le recours au véhicule de service est autorisé pour le co-voiturage.

Plus de 25000 km / an réalisés en autopartage
par les agents d’Annemasse Agglo

Annemasse Agglo investit dans des véhicules à faibles émissions

Finalité : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

Annemasse Agglo a la volonté d’agir pour diminuer l’impact de ses véhicules sur la qualité de l’air. Malgré sa dotation en véhicules à faibles émissions, le parc d’Annemasse Agglo compte environ 230 véhicules thermiques, ce qui représente un poste important d’émissions de polluants atmosphériques. Ainsi un travail a été mené en vue d’établir une méthodologie de renouvellement ambitieuse du parc auto de la collectivité, en fonction des besoins et des usages des véhicules.

Annemasse Agglo s’est d’ores et déjà engagée dans la mutation d’une partie de sa flotte vers des véhicules à faibles émissions. Ainsi, sur les 4 véhicules pressentis, 3 ont été achetés :

  • 2 véhicules électriques en décembre 2017 puis en mars 2018, destinés à la maison de l’eau et au service assainissement.
  • 1 véhicule hybride en novembre 2017, destiné à la Direction Générale des Services.

La voie verte du Grand Genève encourage la mobilité douce

Finalité : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

En lien avec la politique environnementale et son label Ville Respirable, la voie verte apporte un nouveau souffle en matière de déplacement et encourage la mobilité douce en offrant un itinéraire dédié et sécurisé.

Consacrée aux modes doux, la voie verte du Grand Genève a été officiellement inaugurée le 27 avril 2018, marquant ainsi la mise en service d’un tronçon de cinq kilomètres de part et d’autre de la frontière, entre la future gare de Genève – Eaux-Vives et celle d’Annemasse. Pour se rendre au travail, pour aller à l’école ou pour les loisirs, la voie verte a été pensée pour être utilisée quotidiennement par les habitants du territoire de l’agglomération.

Ce tronçon de 5 kilomètres est à la fois un maillon de la voie verte du grand Genève (faisant la jonction entre Annemasse et Saint Genis via Genève) et un maillon de la véloroute du Léman au Mont Blanc reliant Genève à Chamonix (tronçon de 12 km sur Annemasse Agglo réalisé à près de 80% en 2018). Ce nouvel axe dédié à la mobilité douce prend place sur le toit du tracé souterrain du CEVA. On peut donc s’y déplacer à pied, à vélo, en fauteuil roulant, en skate, à roller, en trottinette, en poussette, etc.

Cette voie est plébiscitée par le public puisque l’on a comptabilisé 800 cyclistes qui traversent la frontière le matin en période de pointe, soit une augmentation de 83% par rapport à 2017. Ces chiffres sont en phase avec les objectifs de l’Agglo en matière de Plan de Déplacements Urbains (doubler la part de déplacements en vélo d’ici 2024).

Le retour de la fête du vélo sur le territoire a été l’occasion de fêter la voie verte avec les habitants de l’agglomération, notamment les riverains qui ont appréhendé le chantier au plus près, entre ateliers réparation et conseil, balade et vélo blender (pour faire du jus de fruits en pédalant !). Les experts en déplacements ne s’y sont pas trompés puisque l’agglomération annemassienne a remporté le prix de la mobilité durable pour sa voie verte du Grand Genève, un concours organisé par Ville, Rail & Transports, un média national, magazine spécialisé dans les nouvelles mobilités.

5,8 millions d’euros de coût total
pour la voie verte

La plateforme Regenero accompagne la rénovation des maisons individuelles et des copropriétés

Finalité : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

La plateforme de rénovation énergétique du Genevois Français est un outil accessible via un site web, dont l’objectif principal est d’engager la transition énergétique en incitant à la rénovation des maisons individuelles et des copropriétés.

Elle regroupe l’ensemble des dispositifs et aides financières utiles aux habitants se lançant dans un projet de rénovation. De plus, ce service public, gratuit et indépendant, aide à concrétiser les projets des habitants du territoire, étape par étape : conseil technique et financier, diagnostic, modélisation du projet et mise en relation avec des professionnels locaux.

En 2018 la plateforme totalise, pour les maisons individuelles, 53 contacts, 13 rendez-vous en permanences, 16 accompagnements complets à domicile, et 2 chantiers de lancés.

Concernant les copropriétés, 13 propriétaires ont bénéficié d’un premier rendez-vous, 156 se sont vus accompagnés dans leur projet de rénovation et 42 logements ont été rénovés.

156 propriétaires accompagnés en copropriétés

Un Schéma Directeur de l’Energie pour donner le cap de la transition énergétique du territoire

Finalité : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère

Les ambitions et les orientations à moyen et long terme d’Annemasse Agglo s’inscrivent dans celles du Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE) et de la Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV). Suite à l’élaboration de son PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial), l’agglomération d’Annemasse a décidé de construire son Schéma Directeur des Énergies (SDE) afin de clarifier sa trajectoire de transition énergétique.

S’appuyant sur un diagnostic pointu de la situation énergétique du territoire (consommation, productions, réseaux), le SDE permet de quantifier les gisements d’économies d’énergies, de définir un panel de projets opérationnels pour les énergies renouvelables ainsi qu’un développement harmonisé et efficace des réseaux. Il permettra également de rédiger le volet énergie du SCoT actuellement en cours de révision.

Dans le contexte particulier d’Annemasse Agglo, il resitue la situation énergétique du territoire au sein de l’arc genevois. Plusieurs filières énergétiques renouvelables ressortent de ce diagnostic.

Enfin un travail exhaustif de l’ensemble des actions possibles de Maîtrise de l’énergie et de Développement des énergies renouvelables a été mené auprès de toutes les communes de l’agglomération. Ainsi, en 2018 chaque commune a été rencontrée afin de déterminer les projets prévus ou à prévoir en terme de maîtrise de l’énergie et d’énergie renouvelable.